En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Finale de la Coupe d'Europe:St-Vulbas, battu à l'épreuve d'appui, rédige un rapport à la FIB
le 16-06-2019
par Rédaction Sport-boules

Malgré l'exploit de Chirat/Marsens, St-Vulbas battu en épreuve d'appui, conteste ce résultat


Saint-Vulbas peut nourrir des regrets ! Battus à l'épreuve d'appui (11-11, 3-1) les Français ont le sentiment de ne pas avoir perdu sur le terrain.

 

 BRB Ivrea, champion d'Europe 2019


Le club a rédigé une contestation. St-Vulbas a mené 11-3 avant de se faire remonter 11 partout dans les épreuves traditionnelles. Mais c'est un peu avant qu'est venu l'objet de la contestation.


St-Vulbas a déposé une contestation



Lors de l'épreuve d'appui, les Transalpins restaient les plus costauds. Au tir au but, Grégory Chirat échouait et Grosso attrapait. Au point, Beraud remettait les équipes à égalité 1-1 et Cavagnaro loupait. Mais au tir au but, Belay manquait dans sa tentative tandis que Janzic expédiait le but aux planches. Dans la foulée, Benoît ratait au point et Deregibus faisait compter sa boule. Mourgues manquait à son tour le but. Le rêve s’envolait. Ivrea l’emportait 3-1 et par là-même coiffaient une nouvelle couronne européenne. 

Dans le camp Villibadois, certains parlaient de honte. «Le monde des boules est devenu fou !» se lamentait Jean-Paul Delorme entraîneur. «On déjuge un arbitre, c’est du jamais vu alors qu’on avait gagné le match. Nous sommes en train de faire un rapport à la FIB.» Les protégés du président André Cassela n’ont pas assisté à la remise des prix. La déception était trop grande. Il est certain qu’ils auront du mal à digérer cette défaite. Mais, peut-on parler de défaite ?

La déception des joueurs de Saint-Vulbas


Saint-Vulbas doit passer par l'épreuve d'appui après une décision très contestée

Après la pause de la mi-journée, les débats reprenaient en début d’après-midi. Dans un boulodrome où il faisait déjà assez chaud, la température montait encore de quelques degrés. Lors du 1er tir progressif, Alexandre Chirat et Ferrero étaient au coude à coude. Le Français touchait la dernière cible. L’Italien aussi mais, semble-t-il, après la sirène. Après que l’arbitre ait levé la plaquette pour refuser la boule, il se rétractait.

 

Les espoirs reposaient sur les épaules du double Belay et Condro mais malheureusement ils se sont envolés. Saint-Vulbas et BRB Ivrea disputent l'épreuve d'appui.


Du coup, les officiels acceptaient le coup de tir. Les joueurs finissaient à égalité à 48. Chaque équipe marquait un point et le score était alors de 9-3. Dans la foulée, Marsens (il manquait uniquement ses deux derniers tirs) remportait son match face à Borcnik 49/51 à 40/49. Le tableau d’affichage indiquait 11-3.

 

Les discussions assez vives et des gestes déplacés, entre dirigeants et joueurs, reprenaient de plus belle. Un comportement qui n’a rien à faire sur un terrain de sport donnant une image négative. Tout restait à faire lors du 4e et dernier tour. L’improbable se produisait. Les Italiens renversaient une situation compromise. Ils remportaient un double, le triple et un simple en menant, à chaque fois, les débats. Par contre, l’autre double était décisif. Belay et Condro faisaient la course en tête. Ils menaient 6-4. Moment où Belay ratait l’annulation. Ballabene et Janzic en profitaient pleinement. Ils inscrivaient 4 points et prenaient les commandes 8-6. Ils ajoutaient un nouveau point dans l’ultime mène et permettaient à leurs couleurs d’égaliser 11-11. Restait à attendre l’épreuve d’appui.              

Tir rapide en double. Chirat A., Marsens (SV) 61/62 battent Ferrero, Borcnik (I) 53/59. 

Combiné. Ballabene (I) bat Benoît (SV) 25-20, Mourgues (SV) bat Grosso (I) 30-27.

 Tir de précision. Belay (SV) bat Grattapaglia (I) 23-18, Chirat G. (F) bat Deregibus (I) 30-20.   

Tir progressif. Chirat A. (SV) 48/50 et Ferrero (I) 48/50, Marsens (SV) 49/51 bat Borcnik (I) 40/49. 

Simple. Grosso (I) bat Benoît (SV) 9-7. 

Doubles. Janzic, Ballabene (I) battent Belay, Condro (SV) 9-6. Grattapaglia, Bruzzone (I) battent Chirat G., Sauchey (SV) 9-4. 

Triple. Ferrero, Deregibus, Cavagnaro (I) battent Beraud, Mourgues, Couard puis Marsens (SV) 8-3.

 

Saint-Vulbas avait pourtant bien débuté

Les années se suivent se ressemblent. En 2018, Saint-Vulbas et BRB Ivrea se retrouvaient en finale à Chieri. Les Français s’étaient imposés 12-2 alors que le match était plié avant les parties de traditionnel. On a repris les mêmes et on a recommencé.

La finale a débuté sur les chapeaux de roue pour les Villibadois. Lors du tir rapide en double, Alexandre Chirat et Frédéric Marsens ont battu le record du monde. Face à Ferrero, Borcnik (53/59), au terme des 5’, ils ont réalisé 61/62 (seul trou de Marsens) et ont effacé le score des frères Matteo et Simone Mana (60 touches). Une excellence entrée en matière qu’il convenait de confirmer. Lors du précision, Belay s’y collait. Sur le fil, il s’imposait face à Grattapaglia. L’Italien frappait le but et égalisait à 18-18. "Seb" en faisait de même et l’emportait 23-18. Saint-Vulbas menait 4-0. Puis 6-0 après la victoire de Grégory Chirat dans le même exercice face à Deregibus 30-20.

 

Ballabene ouvrait le compteur des Transalpins en remportant son combiné face à Benoît 25-20. Toujours en combiné, Mourgues engrangeait deux nouvelles unités face à Grosso 30-27. A mi-parcours, les hommes de Jean-Paul Delorme menaient la danse 8-2. Leur rêve de décrocher un 2e trophée consécutif était plus que jamais d’actualité.

Après la pause de la mi-journée, les débats reprendron,t en début d’après-midi. 

Tir rapide en double. Chirat A., Marsens (SV) 61/62 battent Ferrero, Borcnik (I) 53/59.

Combiné. Ballabene (I) bat Benoît (SV) 25-20, Mourgues (SV) bat Grosso (I) 30-27.

Tir de précision. Belay (SV) bat Grattapaglia (I) 23-18, Chirat G. (F) bat Deregibus (I) 30-20. 

 

Alexandre Chirat et Frédéric Marsens battent le record du monde

 Ce matin à Chieri (Italie) Saint-Vulbas rencontre la BRB Ivrea en finale de la Coupe d'Europe des clubs. Une rencontre qui débutait par un véritable coup de tonnerre avec l'epoustoufflante performance réalisée par les Villibadois Alexandre Chirat et Frédéric Marsens. Les deux protégés de Jean-Paul Delorme ont battu le record du monde de tir en relais en effectuant un  total de 61 tirs réussis sur 61/62 tentés.

Souhaitons que cette performance soit un bon présage pour emmener Saint-Vulbas vers le succès.

A Chieri: Texte et Photo Patrice Deymonnaz

 

 

 

 



Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales