En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Tournois de Pentecôte: le tenant tient toujours
le 08-06-2019
par Philippe Perroud

Valencin toujours en course pour défendre son trophée

C’est un plaisir toujours renouvelé. « Oui, c’est le bon mot, on a pris aujourd’hui un vrai plaisir à jouer » sourit Régis Faure. Pourtant, le chef de cette quadrette qui, sans figurer parmi les « cadors » demeure toujours capable de créer la surprise dans les grandes épreuves, le chef donc avoue que la journée avait mal commencé pour lui. « Je ne jouais pas bien, et cela me gênait pour mon équipe. Car je la sentais bien présente, et les gars avaient bien préparé cette compétition. Ils étaient descendus à Nice le week-end dernier pour s’affuter ».

Régis Faure ici avec Ludovic Fréchet (Php)

Régis a apprécié. Par le passé, il lui était arrivé de manier la méthode moins douce, mais cette année, Valencin vit la défense de son titre au Pentecôte sans pression. « On est bien décidés à tout faire pour le garder, mais en même temps, on ne peut pas faire mieux puisqu’on l’a gagné l’an dernier. Si : on peut toujours faire mieux, faire un doublé, mais il y a tellement de grosses équipes ici, c’est compliqué à notre niveau. Nous, on est quand même aussi à compter les points parce que la menace de la descente n’est pas encore écartée ».

En barrage, face à Verne qu’il avait déjà battu le matin, Faure a remis le couvert. Et le boss a cette fois eu l’occasion de se mettre au diapason de son équipe, en retrouvant son aisance au point, puis en enchainant deux frappes décisives avec carreau en prime sur la dernière mène.

« Mais si on avait perdu, la journée aurait quand même été plaisante. Et on l’aurait terminée de la même manière, avec un barbecue à la maison à Valencin avec les gars. Il sera encore meilleur du coup. Et demain sera un autre jour ».

La présence de Valencin le deuxième jour n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les cadors, qui savent que cet empêcheur de tourner en rond n’en est pas, loin de là, à son coup d’essai. Mais du top 5, seul Bresciano est allé au tapis, d’abord après une partie matinale très serrée mais perdue contre Anglade (11-12) puis en barrage, où la bataille avec Gondrand a connu de multiples occasions de part et d’autre avant de tourner vers ce dernier.

« Tout arrive en boules » disait Gondrand d’un ton fataliste. En tout La Cote Saint-André fait la bonne affaire du jour en reprenant 12 points à Chanel dans la lutte pour le maintien.

Les poules du deuxième tour :

Poule 5 : Gobertier-Didona ; Grail-Gondrand

Poule 6 : Anglade-Challamel ; Bayudiot-Faure.

>>>Liens : http://www.tournoi-bouliste-pentecote.com/

 



Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales