En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Yves Piriac : « nos projets télé deviennent réalité »
le 22-05-2019
par Rédaction Sport-boules
Ouverture ce 28 mai d'une chaine du CNOSF: en quoi cela concerne notre discipline ?

Le 28 mai, « Sport en France » une chaine de télévision du CNOSF (Comité National Olympique et Sportif français) sera disponible sur les câbles, satellites et internet. Cette offre est plus qu’une bonne nouvelle pour les disciplines qui, comme la nôtre, ont besoin de supports de cette dimension et de cette qualité pour les aider à ouvrir des fenêtres médiatiques : elle est faite pour eux, donc aussi pour nous.
Il fallait donc se positionner au plus tôt pour être de la partie. C’est ce à quoi s’est attelé dès le mois de février Yves Piriac, en tant que vice-président chargé de la communication. Rencontre avec Yves sur ces sujets, puisque laFFSB a déjà bénéficié, le 17 mars dernier, dans le cadre de ces outils de promotion des disciplines sportives, d’un long reportage diffusé sur France Télévisions, intégrant la série « Esprit Bleu »

Yves Piriac interviewé par une télévision chinoise (DR)

Yves, vous travaillez depuis plusieurs mois sur la promotion du sport-boules à travers les écrans TV. Le CNOSF va ouvrir une chaine qui nous concerne particulièrement. Explications ?

« La médiatisation de tous les sports et notamment ceux dits sous médiatisés dans le cadre du développement des services aux fédérations fait partie des priorités de l’action du CNOSF. Il faut donc revenir un peu arrière, car à cet effet un nouveau projet a été récemment proposé aux dites fédérations, dont la FFSB, par la co-production d’un magazine pour la télévision et les supports numériques au titre de « Esprit Bleu ». Ce magazine se veut  le plus intemporel possible, détaché de l’actualité et l’objectif est de promouvoir le sport grâce aux fédérations, à ses disciplines, ses valeurs et ses champions».

C’est en quelque sorte du « donnant-donnant » ?

« Oui, nous sommes acteurs de la production et de son financement, mais très fortement aidés sur ces deux tableaux ! C’est ainsi que le 17 Mars dernier, sur une heure de grande écoute et diffusé par la chaîne France Ô, de France Télévisions, l’une des toutes premières co-production a été consacrée « A la découverte du Sport Boules » sur un format de 26 minutes avec un teaser de 20 secondes et un best off de deux minutes. Ce magazine dont les images furent tournées par la société Média 365 sur les boulodromes de Bron, Saint-Vulbas et Bourgoin-Jallieu, a rencontré un vif succès auprès de nos licencié(e)s. A un tel point que certains clubs ont fait savoir qu’ils en avaient extraits certaines séquences pour leurs écoles de boules et notamment sur celle ayant trait à la préparation mentale de l’athlète ».

Photo DR

L’aide à la production de contenus et la prise en charge de la diffusion sont donc importants, mais vous parliez aussi de co-financement. Concrètement cela signifie quoi ?

« Cela signifie qu’on accède à un niveau de qualité de production optimal, et à une fenêtre de diffusion également très appréciable, à des coûts parfaitement assimilables par notre Fédération. Très concrètement, le magazine « Esprit Bleu » nous est revenu à 2400€, soit 20% du coût total réel. Pour un magazine de 26 minutes, il faut avoir conscience que c’est très peu. Et on ne devait pas rater une pareille occasion !
Concernant la chaine du CNOSF cela donne ceci, elle propose aux fédérations, dont la nôtre, deux offres de médiatisation. 

- Offre de diffusion de nos productions audiovisuelles prêtes à diffuser en télévision

Les productions audiovisuelles que le pôle communication de la  FFSB a réalisées depuis ces trois dernières années, avec notamment notre prestataire BlueVista productions, telles le France Tirs de Coulommiers, ou les finales du championnat de France des clubs Elite féminin et masculin pourront être diffusées sur la chaîne après analyse éditoriale, juridique et technique. Ces productions devront être « Prêtes à diffuser » (PAD) et libre de droits. L’obligation éditoriale impose une production en lien avec le sport français à savoir : développement de la pratique, événement sportif (priorité aux compétitions internationales), découverte du mouvement sportif. Le seul petit écueil réside dans le fait que la majorité de nos productions ou co-productions notamment avec la FIB ont été diffusées par la chaîne L’Equipe avec des commentaires en post production de journalistes de cette chaîne et un habillage propre à elle. Pour que ces PAD puissent être diffusés sur l’une des chaînes de France TV, il nous faut procéder au retrait de l’habillage et enregistrer de nouveaux commentaires avec un nouveau journaliste. Fort heureusement le coût en est peu élevé et pourrait être pris en charge par le CNOSF à hauteur de 75%.   

- Offre de médiatisation avec production et/ou post production à partir de contenus existants
Notre fédération pourra formuler une demande de production et/ou de post production d’événements, magazines et documentaires concernant le Sport Boules. Les demandes acceptées ayant un coût global inférieur à 30 000€ pourront être financées à hauteur de 75%, les 25% restant demeurant à la charge de la fédération. Cette offre est particulièrement intéressante car en règle générale avec notre opérateur habituel le coût d’un PAD de 1h30 à 2h est de 25000€ ttc (hors frais d’hébergement et de restauration) ce qui représente un solde de 6250€. Dans le cadre d’une co-production internationale avec la FIB, ce coût tomberait à 3125€. Avec un opérateur italien (sous réserve de quelques améliorations suite à la Coupe du Monde Mixte de Tirs Sportifs) ces coûts peuvent passer à 15000€ soit une co-production internationale FFSB/FIB pour moins de 2000€. »

Photo Patrice Deymonnaz

Comment s’est passé la prise en compte de la FFSB dans la mise en route de « Sport en France », cette fameuse chaîne du CNOSF ? 

« Le 12 février dernier, je représentai au siège du CNOSF le Président de la FFSB, Philippe Coquet, à une réunion consultative des fédérations pour une présentation de trois sociétés, leaders en audiovisuel, qui candidataient pour un accompagnement du CNOSF pour une médiatisation plurielle du sport français. Ceci à travers, notamment la diffusion linéaire et/ou numérique, voire la production :
- d’événements sportifs en direct, en différé ou en post production, dont les multi sports sous l’égide du Comité International Olympique 
- de magazines permettant de mettre en avant la diversité des pratiques sportives ainsi que des sujets sociétaux
- d’émissions de débats mettant en avant les acteurs du sport français et son univers
- d’émissions généralistes liées au sport 

Les trois candidats (Média 365 – groupement Nerfititi/AMP Visual TV/VCN et Média du Sud) étaient en lice dans le cadre de la procédure de dialogue compétitif retenue pour cette consultation. Finalement la société Média 365, réalisatrice du magazine « Esprit Bleu-A la découverte du Sport Boules » fut quelques semaines plus tard retenue par le Bureau Exécutif du CNOSF sur les recommandations de la commission d’appel d’offres. Le communiqué de presse du CNOSF annonçant le choix de MEDIA 365 pour promouvoir tous les sports devait préciser : «  Cette initiative associe la création d’une chaîne de télévision disponible sur les câbles, satellites et internet à une offre inédite de mise à disposition de tous ses contenus. Ce nouveau modèle télévisuel permettra au mouvement sportif permettra au mouvement sportif de bénéficier d’une garantie de diffusion de tous les sports et offrira la possibilité à tous les médias qui en feront la demande de disposer gratuitement de ces images. Cette chaîne verra le jour, sauf retard technique de dernière minute, le 28 Mai prochain. La rediffusion du magazine « Esprit Bleu – A la découverte du Sport Boules » est d’ores et déjà programmée. » 

Photo DR

Pourquoi France Télévisions est-elle impliquée dans ces efforts de médiatisation ?

«Le CNOSF a choisi comme partenaire le groupe France Télévisions pour l’olympiade 2017-2020.  Dans le cadre de ce partenariat, France Télévisions s’engage à la fois à contribuer à la promotion et à la médiatisation du sport français à travers l’offre sportive de ses antennes nationales, régionales et ultramarines et de ses services numériques et à renforcer de manière très significative, à travers un volume de diffusion accru en matière de magazines et de retransmissions, l’espace  consacré sur ses antennes au sport, dans toute la diversité de ses disciplines ».

C’est un peu inespéré de bénéficier de telles fenêtres médiatiques ?

« Inespéré certainement pas, car cela fait longtemps que la FFSB travaille sur ces sujets, mais que de tels niveaux de qualité de production et de fenêtres de diffusion puissent être atteints, c’est une vraie chance en effet. Par ces offres une nouvelle page de la communication par l’image sur notre sport s’ouvre nous permettant ainsi de mettre en lumière l’ensemble de nos épreuves tant physiques que stratégiques mais également de l’ensemble de nos activités qui vont de la Boule Santé au sport d’Entreprise ainsi qu’au Sport Adapté. Une contribution indispensable au développement du Sport Boules et Boule lyonnaise. »

redactionsportboules@gmail.com

Photo DR




Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales