En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Super 16 Trévoux : Belay réussit son (double) pari
le 12-05-2019
par Philippe Perroud

Rumilly dispose de La Motte-Servolex en finale (13-5)

 

« Ce n’est pas forcément simple d’être à la fois organisateur et joueur. Il peut arriver que l’un déconcentre l’autre. Mais la preuve, c’est possible de le faire et de gagner ! »

Sébastien Belay voulait réussir cette organisation avec toute l’équipe de son secteur bouliste, il voulait aussi gagner avec Rumilly : double pari gagné ! « On avait vu l’équipe tout faire pour gagner à Feurs avec Grégory (Chirat), ici ils ont aussi tout fait pour moi. J’apprécie doublement. On a parfaitement débuté la finale, trop parfaitement peut-être car on espérait une finale spectaculaire, mais notre adversaire a su se remettre dans la partie ce qui a permis je pense de proposer un beau spectacle. Sur l’ensemble du week-end, on est arrivé à ce qu’on souhaitait faire en termes d’organisation. Ça avait de la gueule. Bien sûr il y a des points à améliorer si on veut renouveler une organisation de ce type. Et pourquoi ne pas l’envisager ? On a réussi à faire avec une météo qui ne nous a pas aidés, mais finalement, on n’a eu que quinze minutes de report des parties au moment des barrages ».

>>>Son équipe de Rumilly a fait le plein de points, au contraire du zéro de Gobertier : avant le Super 16 de Bellecour, les dés ont complétement relancés en tête du classement entre les deux formations.

>>>Mollard se relance aussi dans la course au maintien en M1 grâce à cette première finale en S16 de la saison.

 

  Rumilly vainqueur final (Php)


Première journée: Gobertier c'est out, Mollard c'est ouf!

La première journée du Super 16 de Trévoux a vu 6 formations du top 8 franchir le cap. Le leader du classement, Gobertier, a été éliminé sans même passer par a case barrage. D’abord battue par Didona, l’équipe d’Annecy s’est ensuite inclinée contre celle de Régis Faure. 
Mollard a en revanche créé la sensation en remportant cette poule, sans avoir à se croiser avec Gobertier puisque la formation de La Motte Servolex battait d’abord Faure, avant de se qualifier directement face à Didona. 15e au classement, Mollard ne s’était qualifié qu’une fois précédemment pour un quart de finale en quadrette, à Macon, où il était passé par le barrage.
L’autre membre du top 8 éliminé a été Anglade (7e du Super 16, 5e en quadrette) malgré une entame victorieuse aux dépense de Chanel et un match aux forceps finalement perdu face à Grail 9 à 8. En revanche le barrage a été sanctionné par un 13-0 signé par Balazuc.
L’équipe de Joyeuse, 11e au classement fédéral, marque des points précieux et se souvient avoir été finaliste du S16 de St-Michel-de-Maurienne face à Didona.

La formation Mollard s'est mise en évidence à Trévoux (Php)

Quarts de finale: Mollard fait encore sensation 

Les quarts de finale ont vu une bataille acharnée entre Mollard et Verne. Victoire au final 13-12 pour les joueurs de la Motte Servolex qui s'invitent à leur première demi-finale en Super 16 cette saison, après avoir remporté leur poule la veille. Mollard a encore fait des siennes en étant mené 0-10 par Verne. Il parvenait pourtant à égaliser puis à mener 12-10, mais laissait Aix-les-Bains égaliser à son tour à 12-12. La partie se jouait sur un tir tapé-gagné trou-perdu réussi pour Nicolas Abelfo !

Demi-finales : Rumilly expéditif

>>>Mollard (La Motte Servolex : Mollard, Tassa, Rigollier, N.Abelfo) bat Baudot (Balaruc : Eymard puis Perrier, Ascensi, Garcia, G.Abelfo) 12-7 (3-0, 6-0, 6-4, 8-4, 9-4, 12-4, 12-7, 12-7, 13-7).
N.Abelfo 7/9, 2 buts, Rigollier 10/16, Tassa 1/1 ; G.Abelfo 13/17, 2 c, Garcia 6/9, Ascensi 1/3 1 c.

Philippe Mollard a donné le ton au point d’entrée de jeu, et son équipe a suivi en ouvrant la marque par deux mènes de trois points (6-0)  avec un peu de réussite sur un tir malchanceux de Garcia. La Motte Servolex manquait cependant de régularité et devait partir au but. Nicolas Abelfo écrasait le but qui restait pourtant en place ! Balaruc revenait à 4-6, mais cette casquette ne déconcentrait ni Abelfo, ni son équipe. Celle-ci enchaînait les mènes pour monter à 12-4. Toutefois, La Motte Servolex avait deux boules de gagne, mais ne parvenait pas à conclure.
Balaruc profitait de l’opportunité pour relancer les dés mais pas suffisamment, Mollard remettait la pression au point et son équipe ne laissait pas cette fois passer l’occasion de rejoindre la finale.

Duel fraticide entre les Abelfo, Nicolas et Guillaume, en demi-finale (Photo Philippe Perroud)

>>>Challamel (Rumilly : Persico, Benoit, Belay, G.Chirat) bat Didona (St-Vulbas : Didona, Michel puis Béraud, Banchet, Mourgues) 13-0 (1-0, 5-0, 7-0, 12-0, 13-0).
Chirat 7/9, Belay 2/2 1 b. ; Mourgues 5/9, Banchet 3/6 1c, Michel 0/2.

La partie s’est jouée en une heure et quart, et peut-être sur la première mène pour St-Vulbas. En tout cas, Albert Didona pouvait pester de voir son équipe se désunir après qu’elle a eu l’occasion d’ouvrir confortablement la marque, mais céder le premier point sur un contre. Rumilly en revanche a ensuite enfoncé le clou, mais à 7-0, il fallait une annulation de Sébastien Belay. L’enfant du pays fermait définitivement la lumière, même si dans la mène suivante, Rumilly ne rajoutait pas le dernier point. Mais à 12-0, le mal était fait et le remplacement de Michel par Béraud ne changeait rien au cours d’un match très vite à sens unique.

Finale: Mollard se reprend après un départ catastrophique, mais Rumilly garde la main

>>>Challamel (Rumilly : Persico, Benoit, Belay, G.Chirat) bat La Motte-Servolex : Mollard, Tassa, Rigollier, N.Abelfo) 13-5 (4-0, 9-0, 9-0, 9-3, 9-4, 10-4, 12-4, 12-4, 12-5, 13-5).
Chirat 14/19, 3 c, Belay 10/12, 2c ; Abelfo 7/11 1 b, Rigollier 12/20, 1 b, 5c.

La finale a failli tourner (très) court : après à peine une demi-heure de jeu, Nicolas Abelfo partait au but à 0-9. Son annulation a permis à son équipe de ne pas sombrer définitivement. Face à un Rumilly qui avait réussi l’entame parfaite, derrière un Pascal Persico qui a fait très mal au point, La Motte-Servolex manquait de tout : de point, avec un Philippe Mollard qui avait autant manqué son début de partie que Tintin Rigollier au tir (1/6). Mais la finale commençait alors enfin  pour eux. Rigollier alignait douze frappes de suite, Mollard redevenait le pointeur vu pendant le week-end, Tassa et Nicolas Abelfo apportaient aussi leur écot. Cependant, Rumilly ne se désunissait pas et cette finale se jouait boule à boule. Le niveau montait et on se prenait à croire à un suspense possible… mais le retard de neuf points initial restait fatal pour Mollard.






Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales