En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Raffa volo et sport-boules : la prodigieuse histoire de Cen Fei Fe
le 01-03-2019
par #mundialtucuman2019
On a vu hier l'aptitude de certains athlètes à la pratique de différentes boules. L'ouverture du Mondial de raffa dans cinq jours est l'occasion d'un retour dans le passé. Plus précisément vers le dernier Mondial de sport-boules féminin, à Jiaxing, en novembre 2018.

Incontournable dans l'histoire construite entre la Chine et les boules, Bernard Champey séjournait en Chine à cette période. Il y avait retrouvé Cen Wei Fe à Jiaxing : la première athlète à décrocher deux titres mondiaux en raffa volo et en sport-boules. Il nous conte leur histoire commune, au travers d'une lettre émouvante.

Bernard Champey a retrouvé Yao Zhihan et Cen Wei Fe
28 ans après leur première rencontre

Cen Wei Fe, 

Je me revois début des années 90 arriver à Ning Bo.

C'était en 1985, grâce à Yao Zhihan, que Baggio avait rencontré par hasard à Lugano, que la raffa a débuté en Chine. Cela faisait déjà cinq ans que l'on sillonnait la Chine. Sous l'impulsion de Giovianni Baggio, qui avait eu l'idée d'installer la raffa volo en Chine. Giovanni Baggio était un génie. Un bienfaiteur efficace. Lui pensait que j'avais du talent et il m' avait choisi ! Moi, qui était issu de la "lyonnaise".

J'arrivais à Ning Bo, en 1990 donc, accompagné de Yao Zhihan, pour faire une énième démonstration dans une société de pétrole. Deux jeunes professeurs d'éducation physique étaient assises sur un banc. Elles étaient émues et admiratives de me voir frapper des boules à une certaine distance. Une fois fini, je les invitais à harmoniser leurs premiers pas pour s'essayer à tirer. Grâce à leurs aptitudes, Cen Wei Fe et Zhang Meiling sont devenues dix ou douze fois championnes de Chine et des titulaires incontestées de l'équipe de Chine. Elles deviendront, tour à tour, pour Zhang Meiling  sous championne du monde et pour Cen Wei Fei la première championne du monde.

Cen Wei Fe deviendra la première championne du monde chinoise
de Raffa Volo

En 1997, le ministère chinois s'affilie à la Fédération Internationale de Boules, sur mes conseils et ma complicité avec Mimi Lagier Bruno. Les joueuses de raffa volo ne suivent pas toutes. Cen Wei Fe, qui est la plus tenace, se lance dans cette autre boule avec talent. Elle devient championne du monde, à Wen Zhou en 2006. Cen Wei Fe est la seule joueuse championne du monde à la raffa et au sport-boules. Pour ce coup double, la ville de Ning Bo lui a construit deux boulodromes à son nom propre.

... puis championne du monde de sport-boules en 2006 à Wen Zhou
(photo : bocceinvolo.it)

A Ning Bo, Cen Wei Fe règne comme une reine règne dans sa ruche. Avec mon compagnon Yao, nous  découvrons Guo Xiao Min dans la province du Shandong et Cheng Xiping dans l'université de Pekin, toutes les deux âgées d'une quinzaine d'années à cette époque. Toutes les deux ont pour exemple et pour idole Cen Wei Fe. On connait la suite, avec la domination et l'influence qu'elles auront sur le sport-boules de 2006 à 2017. 

   >>> A lire : sport-boules en Chine et en images, un article de 2006 sur Boulistenaute.

Cen Wei Fe (à droite), ici avec Zhang Meiling (à gauche) représente
la réussite sportive et la réussite sociale

Cen Wei Fe représente la réussite sportive et la réussite sociale. Une réussite fulgurante. Cen Wei Fei possède un mental à toutes épreuves. Un mental de championne. Elle est douée d'une automaticité qui la rapproche de l'ordinateur. Elle croit à ses convictions et à sa force intérieure. Elle a du pouvoir dans sa société. Elle utilise son pouvoir,  forme et façonne. Elle excelle sur la flexibilité et sur la vision de l'adversaire. Elle fait employer la star Cheng Xiping. Elle lui transmet son avis d'experte. Elle dirige ses deux boulodromes. Elle est partout et sa personnalité dérange, mais rien ne la fait flancher au fil des ans.

Dans l'enceinte du boulodrome, Cheng Xiping, Wang Fang ou encore Zhang Wei ne seront aperçues que sur cette ancienne photo

Subitement, pour elle, pour Yao et pour moi, nous apprenons que les toutes meilleures joueuses chinoises ne participeront pas au championnat du monde, à Jiaxing 2018. Le ministère des sports à Pékin, qui apparamment n'accorde plus la même importance au sport-boules, en a décidé autrement : ces super championnes, à l'esprit dynamique, formeraient l'équipe de Chine au Curling en 2022 en vue des JO d'hiver, organisés par la nation chinoise. 

Qu'a t-on offert aux championnes chinoises en matière de rencontres ? Pas grand chose, à part la Coupe du Monde féminine, en 2017 à Saint-Vulbas. C'était déja trop tard ! J'ai bien peur que la décision du puissant ministère chinois ne soit alors qu'un mauvais présage pour la candidature olympique. Je me questionne aussi : comment prétendre aux JO sans les Anglais, qui jouent aux boules sur la moitié de la planète ?  

   >>> A revivre : en vidéo, les demi-finales et la finale de la Coupe du Monde féminine des Nations, Saint-Vulbas 2017 à partir de ce lien.

Le sourire en toutes circonstances pour Cen Wei Fe et Yao Zhihan

Il n'y a que la Chine pour prendre de telles décisions. Décision déroutante ! mais intelligente sans doute. Je profite de cette circonstance imprévisible pour ne plus prêter attention à ce qui pourrait être la suite. La suite, je ne la vois pas et je ne veux pas la voir. Les institutions prônent plus la fermeture que l'ouverture et négligent les très nombreux échanges que nous avons pratiqués depuis 1985. 

Une histoire pleine d'humanité entre la Chine et Bernard Champey

En partageant son petit déjeuner avec moi, Cen Wei Fe, qui voit très juste me souligne que "le haut niveau pour le sport-boules en Chine c'est fini !. Car rien n'a été fait pour le développement de la discipline, afin d'obtenir la relève". Je partage aussi sa remarque. Dans cette belle histoire pleine d'humanité, il y aura eu un début et une fin.

Cen Wei Fe joue désormais à la lawn bowls, avec tout autant de talent

Comme la boule ne tourne plus très rond, autant étudier l'harmonie des courbes de la lawn bowls qui fleurit dans toute la Chine. Il est regrettable d'avoir l'impression qu'on passe son temps à faire ses débuts, mais débuter dégage une odeur d'enfance bien agréable. N'oublions pas que la boule est simplement un jeu. 

    >>> A écouter : Bernard Champey raconte le début des boules en Chine sur Dailymotion.

Nous débutons donc et nous nous ouvrons un horizon nouveau. Déjà, j'y retrouve la joyeuse Cen Wei Fe, qui est déjà une excellente joueuse et bien d'autres qui s'y sont mis. Je retrouve aussi l'œil pétillant de Yao Zhihan, le "Fondateur des Boules en Chine". Sans lui, rien n'aurait été possible. Il en a vu d'autres sous la révolution culturelle en matière de fermeture.


Bernard Champey

Lors du championnat 2018 de Chine de lawn bowls, Bernard Champey y apprenait que trois nouveaux grands terrains allaient bientôt naître à Yanggu, Qu Zhou et Nankin


Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales