http://www.ffsb.fr/page.php?P=fo/public/front/instance/index

Partenaires
   

Boutique

Actualité

France Clubs 2018 avec Guillaume Abelfo : "continuer à oeuvrer pour notre sport"
le 10-11-2017
par Christophe Campiglia
Ce week-end, c'est le retour du championnat de France des Clubs. Les féminines ont illuminé le début de saison et les masculins prennent désormais le relais ! Le premier novembre dernier, Guillaume Abelfo signait 49 touches de suite en tir progressif. A la veille des quatrièmes journées de deux championnats, décidément passionnants, le joueur de Balaruc-les-Bains revient, entre autres choses, sur cette performance.

Guillaume Abelfo lors du Mondial Seniors Casablanca 2017 
dans l'épreuve du tir rapide en double

Pour débuter, revenons sur le Mondial de Casablanca ? Quel bilan personnel en tires-tu ? 
Très franchement, je ne suis pas satisfait de mes résultats sur cette compétition. Quand on est la France et que l'on part pour un Mondial, on ne peut penser à autre chose que le titre de champion du Monde. Je donne beaucoup à notre sport sur les terrains, aux entraînements, dans mon travail... je me bats pour vivre des moments de sport comme ceux que j'ai pu vivre à Casa... pour moi sortir avec une médaille de bronze (en tir progressif) et une d'argent (en tir rapide en double), ce n'est pas un bon bilan.

Le sport, c'est parfois très dur ! J'ai vécu des grands moments dans la victoire mais aussi, et je n'ai pas peur de dire le mot, de "grands moments de sport" dans la défaite. C'est dur de perdre, de faire perdre son partenaire, son ami, de décevoir les gens qui attendaient que je sois plus haut sur le podium, de voir passer sa chance, de rentrer chez soi et de refaire le film de la finale pendant des jours, de douter... 

Au Mondial Seniors, Rijeka 2015, Guillaume Abelfo avait décroché 
l'or dans l'épreuve du tir progressif

Mais finalement ce sont des sensations qu'un sportif de haut niveau rencontre dans sa carrière, et c'est le sportif seul qui vit ces moments. Gagner tout le temps est impossible : il faut accepter la défaite et repartir au travail. Mais je continuerai à détester la défaite. Tant que j'aurai les armes pour me défendre, je continuerai à m’entraîner du mieux possible pour revivre des moments comme ceux là et enfiler à nouveau un maillot arc-en-ciel. 

Aujourd'hui, j'essaie de tirer des conclusions du mondial de Casablanca, afin que cela puisse me redonner plus de confiance en moi, pour ne pas refaire les mêmes erreurs, que cette expérience me serve pour la suite !

"Guillaume le Conquérant à l'assaut des 50 touches" :

Le 01 novembre dernier, tu as signé une superbe performance en tir progressif, avec un tir à 49 touches de suite ! Peux-tu nous raconter tes sensations lors de ce tir ?
En arrivant à Fontaine, je savais que je courais la première course, j'avais la pression car ce match était piège pour nous. Bizzarement, je n'avais pas trop de bonnes sensations "boule en main". J'ai suivi mon plan : depuis le retour de Casa, je me lâche et je ne pense qu'à boxer ces boules blanches, à mettre du rythme, à ne pas me retenir. C'est ce que j'ai réussi à faire. Ce n'est pas toujours facile car certaines fois, nos démons prennent le dessus.

J'ai pris un super départ et d'habitude, quand je pars sur un sans faute pendant 2 minutes, 2 minutes 30 secondes (ce n'est pas très souvent d'ailleurs), bêtement, je pense au record et c'est une faute car il arrive un échec rapidement. Là, j'y ai pensé beaucoup plus tard, j'étais très concentré, comme si j'étais dans une bulle. A une minute de la fin, j'ai essayé d'accélérer, de continuer à mettre du rythme. Malheureusement je manque la 50ème un peu courte. Cela reste toutefois un moment magique. 

Psychologiquement, c'est génial de se trouver dans une bulle, là où on a l'impression que l'on est imperturbable. Je sais pas si on peut parler de maîtrise ou de folie mais c'est cool ! Je le souhaite à tous les sportifs.

Dorine Amar, Barbara Barthet (photo, gauche et droite) et Ophélie Armanet ont illuminé le début de saison en tir progressif

Les performances des filles de ce début de saison t'ont-elles inspiré ?
Je suis admiratif des sportifs qui se battent pour réussir. Le niveau des filles progresse et c'est super, j'espère que Barbara sera de plus en plus talonnée par des coureuses qui poussent. J'ai eu la chance de m’entraîner avec elle et c'est une guerrière. 

En plus d'avoir des qualités physiques énormes, elle est très exigeante avec elle même. C'est ce qui fait qu'elle arrive à un tel niveau. Je lui souhaite d'avoir un peu plus de concurrence, que des filles se rapprochent de son niveau de performance afin qu'elle puisse, elle aussi, progresser. Elle pourrait ainsi battre un nouveau record, je pense fortement qu'elle en est capable. Mais en attendant, bravo à toutes pour ces nouvelles perfs !

Guillaume Abelfo et Sébastien Grail détiennent le record du monde du tir progressif seniors (source fiboules.org)

Il y a trois ans, tu avais égalé, un premier novembre également, le record du monde de l'épreuve avec 51 touches. Penses-tu que ce record, dont tu es co-détenteur avec Sébastien Grail, puisse un jour être battu ?
Je n'avais pas fait le rapprochement sur la date ! Oui très sincèrement. Il faut continuer à œuvrer pour notre sport, essayer d'améliorer les conditions d’entraînements de nos coureurs et leur suivi. Il faut oser aller plus vite et plus fort ! Sortir du rythme de croisière. Je me souviens d'un entraînement à la CRO Lyon Boules avec notre préparateur Hubert, il nous avait demandé de tirer le maximum de boules en cinq minutes. C'était très dur mais je me rappelle avoir lancé la 54 ème... et taper 42 / 43 boules. Alexandre (Chirat) avait la 53 ème dans la main et, de manière identique, le nombre de frappe était intéressant.

Je dirais qu'il faut oser, c'est une prise de risque : se mettre dans le rouge au risque de voir augmenter le nombre d'échecs. Mais en travaillant sur des points bien précis à l'entraînement, je pense que c'est possible. Cela dit, il reste très difficile d'atteindre la barre des 50 touches, mais tous les records sont faits pour être battus !

Le groupe de Balaruc-les-Bains pour la saison 2017/2018

Tu viens de rejoindre la formation de Balaruc-les-Bains. Comment se passe ton intégration et que t'apporte ton club et ton encadrement dans tes performances ?
Je suis très heureux d'avoir rejoint ce groupe, je m'y sens très bien intégré. Nous avons pris un bon départ pour ce début de saison : tout le monde est très motivé et chacun de nous a envie de bien faire pour l'équipe. Il y a plusieurs petits groupes de différentes générations dans l'équipe, mais nous sommes soudés et fiers de porter ce maillot. Le projet et les ambitions du club entraînent tout le monde vers le haut.

En ce qui me concerne, j'ai beaucoup de chance d'avoir rencontré les dirigeants du club de Balaruc-les-Bains. Ils ont la volonté de créer un grand club et grâce à la création d'un emploi, je suis au cœur du projet. Je suis fier de m'iy nvestir et de travailler avec des gens passionnés. C'est un changement de vie radical mais que je ne regrette pour rien au monde. Grâce au club, j'ai aujourd’hui un emploi dans mon sport et ma filière : la préparation physique. Je travaille pour le développement de l'association et je m'éclate. Du coup, sur les jeux, naturellement cela se ressent, on ne peut que se sentir bien. Je ne les remercierai jamais assez. Je n'ai jamais vu autant de bénévoles et de sportifs investis dans une société sportive, cela me motive et cela n'est qu'un début. Je dois beaucoup à ce club auquel je suis déjà très attaché.

Les matchs du week-end en Elite :

Samedi 11 novembre 2017 : Mâcon contre Balaruc-les-Bains, Saint-Vulbas contre Aix-les-Bains, Fontaine contre CRO Lyon.
Dimanche 12 novembre 2017 : Mâcon contre CRO Lyon.

Les matchs du week-end en Elite Féminine :

Dimanche 12 novembre 2017 : Fontaine contre Bièvre Isère, Le Vernet contre Saint-Vulbas, Bourg-en-Bresse contre Béziers.

En savoir plus :

Boule d'Azur de Balaruc-les-Bains, le site officiel à partir de ce lien.

Les statistiques de Balaruc-les-Bains sur Sport Boules DIFFUSION.

Les performances de Guillaume Abelfo à partir de ce lien.

Guillaume le Conquérant à l'assaut des 50 touches sur Dailymotion.

Les matchs du week-end en Multiplex sur Sport Boules DIFFUSION.



Info régionale

Régions :

Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales