En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Teddy Riner, les dessous d'une rencontre
le 19-07-2016
par Christophe Campiglia
Lors du stage des Collectifs Féminins FFSB à Dives-sur-Mer, les athlètes françaises ont eu la surprise d'une rencontre inattendue : celle d'une rencontre avec une légende du sport français, en préparation sportive lui aussi. Teddy Riner, huit fois champion du monde et champion olympique de judo en 2012, était au centre sportif de Normandie pour préparer Rio.

Le centre sportif de Normandie (photo sport-normandie.fr)

Le décor

Yves Piriac, président du comité bouliste régional Normandie, nous éclaire : "l'équipe de France de Judo était en préparation des Jeux Olympiques de Rio au centre sportif de Normadie. J'avais donné l'information à Brigitte (Coste) en lui disant que je pensais qu'elle était pas trop mal placée pour essayer de faire une photo du Collectif France Féminin avec Teddy Riner, qui serait présent. J'ai toujours pensé qu'elle y arriverait".

Brigitte Coste, responsable des équipes de France, confirme : "je savais depuis quelque temps que l'équipe de France de judo serait sur place et Yves Piriac m'en avait également parlé juste avant notre départ. Je lui avais dit qu'il ne fallait pas rêver, qu'il sera inaccessible. Il y avait 90 judokas en stage national juniors-seniors plus une douzaine devant arriver. Nous avons pu voir des moments d'entraînements des 90 stagiaires, en même temps, dans un gymnase aménagé avec trois tatamis côte à côte, c'est impressionnant. En terme de rigueur d'entraînement, c'est exceptionnel. Teddy Riner était en entraînement à huit-clos, nous ne l'avons pas vu".

Séance de préparation physique générale en boulodrome

La rencontre

Les Bleues sont en entraînement d'endurance un matin. Stéphane Fournier, l'entraineur national féminin, précise : "nous étions sur une séance de biathlon, qui permet de travailler l'endurance avec des jeux. On cumule des parcours de course avec des frappes de boules, dans un univers totalement différent des boulodromes. En enlevant les paramètres de vision, on déstabilise les athlètes et là, nous avions trouvé un petit terrain de volley sur sable, devant le dojo des judokas. Vers la fin de l'entraînement, nous voyons Teddy Riner passer devant notre atelier pour aller saluer les autres judokas".

Brigitte Coste profite de l'occasion : "je le vois passer, pas loin de nous. J'y suis allé avec tout mon culot et je lui ai demandé si on pouvait faire une photographie avec les filles. Teddy Riner : "Pas de problèmes". Nous prenons le temps de la photo, il nous dit "Merci" et il est reparti. Très peu d'échanges, on a senti qu'il était totalement dans sa bulle de préparation pour les JO." Stéphane Fournier complète : "il n'est pas loin des JO. On n'a pas voulu l'embêter non plus, le temps de prendre la photo, on n'a rien demandé d'autres. La rencontre s'est faite sur le pouce, c'était magique mais connaissant l'homme, on se demande comment il aurait pu en être autrement".

Teddy Riner avec les filles des Collectifs Féminins FFSB

L'apport d'une telle rencontre

Brigitte Coste évoque l'aspect physique : "je pense que les filles ont été un peu éblouies, de voir le monstre dans le bon sens du terme, c'est un garçon qui est taillé dans le roc. J'avais eu l'occasion de manger à côté de lui une fois à l'Insep, ces bras sont de la taille de mes cuisses. Nous avons pourtant des athlètes de grande taille, Emma et Jennifer doivent faire 1 mètre 74. Lui est à 2 mètres 04 et doit être dans les 135 kilos".

Quand à Stéphane Fournier, il relativise l'apport pour ses athlètes : "il vaut mieux leur demander à elles ! Je ne suis pas convaincu que cela leur apporte grand chose. Elles ont vu les entraînements des judokas, mais elles étaient aussi dans leur monde. Elles deviennent très pros les petites que l'on a. Le fait de voir Teddy Riner, elles ne s'assimilent pas forcément au grand champion, mais elles sont dans ce monde sportif. Elles étaient fières et heureuses, mais elles n'ont pas couru après pour le voir toutes les deux secondes. Elles étaient là avant toute chose pour faire leur propre travail".

Il reste à avoir le regard des filles sur cette rencontre, qui ont déjà une maîtrise affichée de leur propre condition d'athlète de haut-niveau. On peut cependant imaginer que le regard sur la rigueur des entraînements des autres sportifs, doublé d'une rencontre avec un athlète au palmarès mythique, les aient renforcées dans leur volonté de gravir les sommets ...et de renverser des montagnes.

En savoir plus :

"Rio 2016 : Teddy Riner, champion hors pair" sur francetvinfo.fr  (vidéo 5'06)

La fiche athlète de Teddy Riner sur espritbleu.franceolympique.com.

Découvrez le centre sportif de Normandie à partir de ce lien.

Place à la préparation physique spécifique et à la préparation à la compétition sur ffsb.fr.


Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales