En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Thierry Dubuis : "Le plus beau concours de France, si ce n'est du monde !"
le 12-05-2016
par Christophe Campiglia
C'est l'un des meilleurs pointeurs de France et l'un des rares français à avoir emporté le mythique concours d'Alassio en Italie. Vainqueur de la quatrième étape du Super 16 à Cluses en mars dernier, le pointeur de la formation Bresciano (CRO Lyon) peut encore viser le trophée final avec sa formation, à condition de s'imposer ce week-end place Bellecour. Il est en interview pour évoquer quelques uns des grands rendez-vous du Sport Boules auquel il a pris part : Meeting GDP Vendôme, Super 16, Coupe d'Europe des Clubs, Alassio et bien sûr, Bellecour.

Thierry Dubuis observe ses partenaires lors de la finale du GDP

Tu étais finaliste lors de l'étape de l'Arbresle du Meeting GDP Vendôme, comment cela s'est-il passé ?
Le Meeting GDP Vendôme regroupe plusieurs équipes, dont des équipes étrangères et avec des joueurs différents, ce qui est très bien. Nous avons très bien joué avec un Ugo Bianchi des grands jours, qui a été le meilleur pointeur du tournoi. Du coup, nous n'avons pas eu de changement à faire et je n'ai pas fait une partie !

La finale était bizarre car nous avons joué contre notre capitaine d'équipe (Carlo Bresciano). Nous étions dans la même poule et les avions battu le samedi. Lors du repas, nous trouvant côte à côte, nous nous sommes dits : "si on pouvait se retrouver jusqu'au bout...". Cela est arrivé ! La finale s'est jouée sur un but de Mattéo Mana. Sur une mène, Xavier (Majorel) n'était pas bien, peut-être est-il sorti un peu trop vite, c'est comme cela.

La formation Bresciano (CRO Lyon) vainqueur à Cluses en S16
(photo : Patrice Deymonnaz, Sport Boules Magazine)

Vous avez emporté la quatrième étape du Super 16, en mars dernier à Cluses. Quel souvenir en gardes-tu ?
Cluses a été une finale très belle. Nous n'avons pas bien entamé le match. Ce qui nous a remis dans le bain, c'est quand Romain (Garcia) a démarqué. Il y a aussi une mène à six boules contre trois où nos adversaires partent finalement tirer au but, pour annuler, et le manquent. Je crois que c'est le tournant de la partie. S'ils avaient joué normalement, ils auraient gagné, il faut être logique.

Cela nous a fait du bien parce que nous avions perdu la finale des clubs, la semaine précédente à Clermont-Ferrand. Gagner ce concours, en plus un Super 16, cela nous a un peu requinqué, on était un peu la tête basse. Quand tu perds la finale du championnat de France des Clubs, c'est compliqué. Mais bon, on a bien relevé la tête.

Les affiches des quarts de finale de la Coupe d'Europe des Clubs
(photo : fiboules.org)

Justement, quelques mots sur le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe d'Europe des Clubs, avec une double confrontation contre Saint-Vulbas les 21 et 28 mai prochains ?
C'est bien pour la France car il y aura un club français en demi-finale. Après, cela va se jouer sur pas grand chose, comme d'habitude. Mais le contexte est complètement différent de celui du championnat de France des Clubs. Il n'y a pas de point de bonus, tu gagnes ton épreuve, tu prends deux points.

Le premier match sera à Saint-Vulbas. Nous allons y aller pour gagner car comme est fait la Coupe d'Europe, il faut pratiquement emporter les deux rencontres pour passer. Il n'y a pas le choix. C'est du 50/50. A nous de nous concentrer, de faire abstraction de tout ce qui s'est passé avant et d'aller faire un très bon résultat à Saint-Vulbas.

Tu es un des rares joueurs français à avoir gagné Alassio. Avec ton regard de pointeur, as-tu perçu une différence entre le jeu italien et le jeu français ?
Pour moi, il y a une différence majeure. Nous avons rencontré deux ou trois équipes avec un seul tireur. Il me semble que les italiens sont plus précis au point car ils ont cette envie de savoir pointer, de s'appliquer. Ils jouent un jeu différent : sur une boule à 30 cm derrière le but, où l'on va pratiquement tirer, eux ils pointent, ils regardent le jeu. Déjà, ils ont des jeux magnifiques, des complexes extraordinaires, qu'ils soient en extérieur ou en intérieur. Et ils ont une autre jouerie, ils aiment pointer ! Un pointeur va en rater deux mais mettre les 17 autres dans le but, ils ont cette application du point.

Thierry Dubuis soulève le trophée de la 61ème édition 
de la Targa d'Oro d'Alassio

Le fait d'avoir gagné ce concours, cela représente quoi pour toi ?
Je ne connaissais pas la compétition. Quand nous l'avons emporté, il y a deux ans (2014), c'était avec l'équipe de Saint-Vulbas, c'était un grand plaisir. Ce n'est pas facile de gagner, nous avons eu une certaine chance sur certaines parties, nous avons aussi très bien joué tout au long du concours. 

C'est beau de voir sur un challenge tout le palmarès des plus grands joueurs italiens : Granaglia, Suini qui a du le gagner dix fois,...je passe les autres. C'est très beau d'avoir son nom gravé avec les collègues de Saint-Vulbas dans ce concours qui est l'un des plus impressionnants.

Rendez-vous ce week-end sur la place Bellecour à Lyon

Ce week-end, c'est Bellecour ! Que représente ce concours pour toi ?
Bellecour pour moi, c'est le plus beau concours de France, si ce n'est du monde ! 

Même si j'aimerais bien que l'on revienne comme il y a quelques temps, où les premières et secondes divisions étaient mélangées. Les quatre premières séries de première division seraient protégées à la première partie et après, tirage à la volée et élimination directe. Comme en Italie où il y a peu de poules. Pour moi, ce serait la meilleure formule pour Bellecour : plus une étape du Super 16 mais un grand concours, où tu gagnes ou tu perds.

En savoir plus :

Suivre Bellecour ce week-end en direct intégral sur Sport Boules DIFFUSION.

Demandez le programme ! à partir de ce lien.

Revivre la finale du S16 de Cluses en "mène par mène" sur Sport Boules DIFFUSION.

Les performances de Thierry Dubuis en club sur Sport Boules DIFFUSION.

"Alassio, Saint-Vublas entre dans la légende" sur Culture Sport Boules.

Revivre la finale d'Alassio 2014 sur Bocceinvolo.



Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales