En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Tir progressif féminin : la Reine et la Princesse
le 07-04-2016
par Christophe Campiglia
Quel spectacle offert dimanche dernier par les quatorze finales du France Tirs 2016 ! Et quelle émotion transmise par les athlètes au public présent dans les tribunes du boulodrome de Dardilly. Barbara Barthet avait donné le ton dès la journée de samedi, en égalant le record du monde du tir progressif, avec 45 touches sur 46 tirs.

Barbara Barthet à Dardilly après son record du monde égalé !

Second record mondial en 2016 pour Barbara Barthet

Samedi 02 avril, 10h50, le boulodrome est déjà bien réveillé par les performances du premier passage du tir de précision : Magali Jouve a réalisé la meilleure performance à 20 points, Sesilia Mailehako (17), Camille Vernoux (16), Cassandra Vaissières et Jennifer Gomez (15) sont en bonne position. Barbara Barthet, que beaucoup attendent au tir progressif, a rappelé à tous son talent dans d'autres épreuves avec la seconde meilleure performance à 19. 

10h50 : après les trois premiers passages du tir progressif, Barbara Barthet entre sur la piste, encadrée par Dorine Amar et Cindy Royet. Elle enchaine les frappes, jusqu'à réaliser un sans faute avec son 45ème tir. Son 46ème lancer, arrivé sur la sonnerie, sera justement invalidé pour une remise de boule non conforme (à la première alvéole au lieu de la troisième). Coup de tonnerre sur Dardilly ! Barbara Barthet vient d'égaler une nouvelle fois le record du monde du tir progressif, après une première en 2016 le 31 janvier dernier. 

   Exclusif : revivez le record du Monde égalé par Barbara Barthet en vidéo sur Dailymotion.

Barbara Barthet en route vers un nouveau record du monde

L'internationale française confie :"Ce n'est pas forcément un objectif, il tombera quand il tombera. C'est vrai que je tourne pas mal autour cette saison, je l'ai égalé quatre fois (ndlr : le 01 novembre 2015 à Nyons en Club Elite Féminin, le 14 novembre 2015 à Saluzzo en championnat d'Europe féminin, le 31 janvier 2016 à Saint-Vulbas en Club Elite féminin et ce week-end à Dardilly). A chaque fois, il ne manque rien pour le battre, c'est un peu frustant mais surtout de bon augure pour la suite. Cela signifie que l'on commence à se stabiliser à ce niveau, c'est intéressant".

En finale, la double championne du monde de l'épreuve manquera de récidiver, offrant à nouveau un spectacle digne d'une artiste, ne connaissant son premier échec qu'au 39ème lancer, doublé au 40ème. Mais les jambes étaient là : "Sur le dernier passage, j'en ai lancé 47. Sur une finale, on est toujours un peu plus porté, je pense que c'est ce qui a fait la différence".

Lisa Gouilloud en or, avec Audrey Furnari (à g.) et Emma Baggio

La Reine et la Princesse Lisa Gouilloud

Elles sont assûrement en petit nombre à être allées au delà des 40 touches au tir progressif féminin. Ce cercle fermé compte désormais une personne de plus. Dimanche 03 avril, depuis 11h50, le public s'était déjà régalé de quatre histoires avec les finales du tir de précision F18, F15, Féminin et masculin. Place était faite pour trois finales de tir progressif, préludée par les F18. La "Reine" Barbara Barthet préparait son échauffement : "Je n'ai pas pu suivre ce qu'a fait Lisa, j'ai su à la fin de sa course ce qu'elle avait réalisé".

14h30 : la finale F18 s'annonce belle, avec un plateau de qualité : Emma Baggio, championne de France en titre, Audrey Furnari, internationale française et Lisa Gouilloud, "Top performeur" de la saison en National 1 féminine en...tir rapide. La première minute confirme le joli duel : les deux filles se tiennent, avec huit frappes chacune ! Une minute trente plus tard, le public comprend que la grâce va tomber une nouvelle fois sur Dardilly. Lisa Gouilloud a distancé ses adversaires avec 20 touches à mi-parcours. L'athlète du CFB Bouliste de Beaurepaire-La Côte-Saint-André raconte ses sensations.

Lisa Gouilloud en interview à l'issue de la finale du tir progressif

"Au debut de la finale, comme d'habitude, j'ai la petite boule au ventre ! Le début de l'épreuve, je ne démarre pas si bien que cela, je dirai normalement. Après, il y a un moment pendant la course où je lève les yeux et je suis à 26. La denière minute n'est toujours pas annoncée alors que d'habitude, elle arrive à ce niveau là. J'ai cru qu'il y avait un problème. Et j'ai entendu le public crier". Lisa Gouilloud vient d'amener le public avec elle et la communion s'établit. "Je me suis sentie portée par eux, je ne réfléchissais plus, je courais, je courais, j'avais vraiment la pêche. C'était vraiment magique : j'entendais crier et je tapais ! C'était mécanique, je ne pensais pas à la performance, je ne faisais que profiter. Ce n'est vraiment qu'à la fin que je me suis rendu compte de la grosse performance que j'avais réalisée". 

   Exclusif : retrouvez Lisa Gouilloud en interview à l'issue de sa finale sur Dailymotion.

Ce niveau n'était pas un objectif : "Je ne m'y attendais pas du tout, c'est vrai que depuis le début de la saison, je fais des belles performances, je sentais qu'il y avait un déclic qui était en train de se passer, que je commencais à bien réussir mes courses. Je me fixais comme objectif de réaliser régulièrement les 30, après d'arriver à 35. Je ne pensais pas dépasser les 40. Après ce week-end, j'avais réalisé 32 et 35 sur mes deux passages de qualification, j'étais déjà super contente. Les 40 n'était pas un objectif, mais c'est pris !". La nouvelle Princesse du tir progressif a la tête sur les épaules, consciente comme son ainée que la progression passera par la régularité.

Retrouvez les photos du France Tirs sur bernardphotos73

Avis croisés

Nous avons demandé aux deux athlètes le regard que chacune portait sur l'autre. Lisa Gouilloud confie : "Forcément, j'admirais Barbara. Tous les France Tirs où je suis allée, je regardais ses finales et elle était au dessus de tout le monde. Elle est vraiment impressionnante et on est obligé d'admirer Barbara. Pour moi, le tir progressif est mon épreuve favorite alors il est normal qu'elle m'impressionne !".

Barbara Barthet analyse : "42/47, c'est une performance assez exceptionnelle. Et c'est prometteur car avec 47 lancers, Lisa est la seule fille en France à en lancer autant et avec 42 touches, c'est aussi je crois la seule à ce niveau. Je pense que cela va me redonner une motivation supplémentaire pour mes entraînements !". Et conseille : "Je ne la connais pas énormément mais je crois savoir que c'est une fille qui a la tête sur les épaules et qui est bien entourée. Il faut qu'elle continue comme cela, les belles performances ne doivent pas la faire changer. Ce sont sa motivation et ses entraînements qui feront le reste. Je l'encourage à se donner à fond car elles a des qualités exceptionnelles au vu de sa performance".

Pour l'entourage et les entraînements, Lisa Gouilloud pourra compter sur son père, Laurent Gouilloud, à la tête du CFB Beaurepaire-La Côte-Saint-André depuis sept ans : "Les résultats du CFB cette saison, avec deux médailles d'or et une en argent, vont donner confiance à tous les athlètes dans le centre et montrer que c'est possible. Il y a une dynamique positive depuis plusieurs années que nous allons essayer de faire durer chez les jeunes et poursuivre avec les generations futures". Et déjà, un joli bilan pour le CFB aujourd'hui, avec 35 a 40 jeunes par an depuis sept ans. "J'insiste sur le fait que ce sont les enfants (les jeunes) qui  portent cette dynamique, la véhiculent par leur comportement sur et en dehors des jeux et leur esprit d'équipe". 

Photo podium : Patrice Deymonnaz, Sport Boules Magazine.

En savoir plus :

Découvrez le CFB Beaurepaire - La Côte-Saint-André à partir de ce lien.

Les performances de Barbara Barthet cette saison sur Sport Boules DIFFUSION

Les performances de Lisa Gouilloud cette saison sur Sport Boules DIFFUSION.

Revivez les finales du tir progressif lors du France Tirs 2016 sur Sport Boules DIFFUSION.

Revivez les finales du tir rapide en double lors du France Tirs 2016 sur Sport Boules DIFFUSION.

Revivez les finales du tir de précision lors du France Tirs 2016 sur Sport Boules DIFFUSION.


Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales