En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Fabienne Redon : "Etre prête à 200%"
le 09-03-2016
par Christophe Campiglia
Ce week-end verra à Vals Près Le Puy la quatrième étape du Super 16 Féminin. Fabienne Redon, capitaine de la formation de Capdenac, vainqueur de la dernière étape à Montmorency, évoque la victoire de son équipe, présente ses partenaires et son parcours bouliste rafraichissant. 


Quels souvenirs gardes-tu de la victoire en S16F à Montmorency lors de la dernière étape ?
Un superbe accueil et un magnifique boulodrome ! Des jeux difficiles au point, que Marie-Françoise a eu beaucoup de mal à prendre. Nous avons fait de belles parties tout au long du week end.
La finale a été plus compliquée car la fatigue s'est faite un peu ressentir. Sur l'avant dernière mène, nous laissons cinq points à nos adversaires et les laissons revenir dans la partie. Mais l'issue nous a été bénéfique et nous avons savouré cette victoire.


Tu évolues avec Marie-Françoise Delrieu-Maury et Marie Julien au sein du club de Capdenac. Peux-tu nous présenter tes partenaires et ton club ?
Le club de Capdenac est une petite société aveyronnaise à la frontière du Lot et du Cantal, présidée par Max Vinel et  animée par son trésorier Jacques Ponceau, qui est sur tous les fronts. Nous organisons deux concours (quadrette et doublette) et  nous recevons les enfants du périscolaire tous les vendredi au boulodrome.

Marie-Françoise est une personne extraordinaire. Elle a été longtemps mon adversaire avant de devenir ma partenaire lors d'un tournoi de pentecôte, que nous avions d'ailleurs remporté. Elle vit toujours les choses pleinement et à fond (et c'est peu de le dire !). Elle peut être un exemple pour beaucoup car les performances qu'elle continue de réaliser sont magnifiques.


Avec Marie, nous avons accedé à la première division ensemble, il y a deux ans. Je joue avec elle depuis 2012, lorsque je suis revenue dans la région après mon passage aux Temps Nouveaux de Saint-Etienne. Nous avions monté un club sportif féminin et avons partagé de bons moments. C'est une joueuse complète, qui est très appliquée au point mais qui peut prendre également le tir de tête.
Mais, en plus d'être mes partenaires c'est avant tout une belle amitié et nos déplacements nous permettent de passer des moments très conviviaux avec les proches qui nous entourent. C'est un réel plaisir de jouer avec elles.

Vous faîtes beaucoup de kilomètres pour disputer les différentes étapes du S16. Où trouvez-vous les ressources physiques et financières pour vos compétitions ?
Physiquement, il faut déjà être en forme pour pouvoir avaler tous ces kilomètres ! La moindre fatigue se paye cash et nous essayons donc d'être prête à 200 %. Ensuite, je pense que nous sommes toutes trois très compétitrices et que nous aimons jouer. Nous recherchons donc le meilleur niveau. Nous savions donc que si nous jouions au plan national, les rencontres se faisaient sur toute la France. Il suffit de l'accepter et de s'organiser en fonction.

Au niveau financier, cela engendre beaucoup de frais, entre déplacements et nuitées d'hôtel, nous essayons de les limiter au maximun. Le fait d'être monté en Elite  a permis au club de pouvoir prétendre à une aide du conseil départemental de l'Aveyron, en tant que club de haut niveau. Ainsi la sociète peut nous aider à  financer une partie de nos trajets. 


Parlons un peu de toi : tu évolues également dans une pratique de club avec Béziers. Peux tu nous rappeler ton parcours bouliste  ?
Je ne suis pas tombée dans le sport boules dès mon plus jeune âge. J'ai d'abord pratiqué le basket pendant 18 ans. Ensuite j'ai arrété (car on faisait trop de kilomètres !!!) et un peu plus tard, mon compagnon a pris sa première licence au sport boules avec des amis à Figeac. Donc vers l'âge de 30 ans je me suis essayée à "la lyonnaise". Le premier concours que l'on a fait ensemble à Espère est assez mémorable : nous avons perdu toutes les parties et sur le seul point que nous aurions pu faire, j'enfonce le but avec ma dernière boule ... on n'aurait pas beaucoup parié sur nous à cette époque.

Une rencontre m'a assez influencée : celle avec Gérard Besset. C'est le premier à m'avoir fait essayer les tirs en course. Bien évidemment, cela m'a plu et nous avons pu créer un club sportif à Figeac. Depuis, j'ai joué en sportif aux Temps Nouveaux à Saint- Etienne, avec le club Nord-Ouest Aveyron et maintenant à Béziers. J'ai également beaucoup appris avec Christine  Pébrel et Christine Michaudel : nous serons championnes de France en triple à Chambéry en 2005. En 2007, avec Claire Bayet,  nous finissons premières au classement national des concours nationaux féminins, pour la première saison où cela existait et nous avions accédé aux  demi-finales de Pentecôte et du championnat de France. 


J'évolue aujourdh'ui en club sportif à Béziers, où nous sommes passées en trois saisons de N2 à Elite. C'est un club  où je retrouve les valeurs qui me sont chères : convivialité, fraternité, ambiance mais aussi sérieux sur le terrain. Nous avons assuré le maintien cette année, c'était l'objectif. Et puis il y a cette année 2014/2015 assez exceptionnelle avec une première saison en Super 16 et une troisième place, suivie par le championnat de France Triple où nous sommes sacrées championnes de France.

Toutes ces années et tous ces déplacements m'ont permis de faire de belles rencontres et de créer des liens d'amitié (Amandine France, Pauline Dury, la famille Coquard, Brice et Evelyne Paillard, le club des Temps Nouveaux....) : c'est un sacré moteur pour avancer.

A la veille de l'étape de Vals-Près le Puy, vous êtes à la seconde place du classement avec 66 points. Vous êtes vous fixés des objectifs pour cette saison ? 
Tout simplement le maintien et de se faire plaisir en jouant bien. Et puis, si on arrive sur une des marches du podium, cela sera du bonus !

En savoir plus :

Le programme et le tirage du Super 16 Féminin au Puy en Velay à partir de ce lien.

Le site du CBD de la Haute-Loire à partir de ce lien.

Le site du CBD de l'Aveyron à partir de ce lien.

Le Sport Boules à l'école primaire à Capdenac-Gare sur ladépêche.fr.

Les différentes facettes du Sport Boules avec Fabienne Redon et Marie-Françoise Delrieu-Maury sur Sport Boules DIFFUSION.



Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales