http://www.ffsb.fr/page.php?P=fo/public/front/instance/index

Partenaires
   


Actualité

De l'importance de faire découvrir la Raffa Volo avec Bernard Champey
le 03-02-2016
par Christophe Campiglia
Dévoilée début janvier 2016, la première Raffa Cup France verra le jour cet été en Ardèche. Inusable "Boule Trotter", Bernard Champey se pose un instant pour présenter cet évènement, qui pourrait initier une émergence de la Raffa Volo en France.


La première Raffa Cup France prendra naissance en août prochain ! Quelle est en sa genèse ? 
Bientôt cinq ans que la Raffa Volo est insérée dans la FFSB. Chaque comité a organisé son tournoi : Bretagne, Ardèche et Languedoc. Il était important de réaliser un tournoi découverte dans la région où les boulistes sont les plus nombreux.
C'est une idée partagée par le président de la FFSB, Philippe Coquet, la DTN et moi qui a pu convaincre la mairie de Coucouron  : elle nous aidera à construire huit jeux de Raffa Volo ! C'est un vrai défi car nous sommes hors de toutes structures boulistes. La France bouliste posséde un patrimoine de boulodromes couverts qui sont, selon les régions, de moins en moins utilisés et qui pourraient bien s'ouvrir à la pratique de la Raffa pour combler des vides.
Nous espérons que les curieux du jeu viendront nombreux voir et jouer aussi. Si tout se passe bien au niveau participation, cette manifestation peut servir d'exemple à d'autres sur le territoire français, pour les années a venir.

  
Parle nous de ce jeu de Raffa Volo. Il se dit que c'est la pratique du jeu de boules la plus pratiquée dans le monde ?
La Raffa Volo a permis de conquérir la Chine depuis 1985  et d'y entraîner les adhésions de la Lyonnaise et de la Pétanque. La Raffa est également très populaire aux USA. 
C'est sans doute sur le continent américain qu'il y a le plus de boulistes, mais aucune structure n'est capable de réunir les différents jeux, ni d'égaler leurs efficacités en relookant nos vieilles pratiques sans oublier leurs sens du spectacle. En Californie il se passe de belles choses. Des lieux boulistes et culturels pour tous naissent depuis ces vingt dernières années et il faudrait prendre exemple sur eux. 


D'ailleurs je vais me rendre deux fois en 2016 : à San Francisco qui va accueillir le championnat USA 2016 pour la Raffa et à Livermore exactement en juin prochain. La Raffa est la plus attractive des trois boules et sans doute, par la couleur, la plus télévisuelle au niveau mondial. 
 
La compétition prendra une nouvelle fois place en Ardèche, terre du Mondial Open Mixte. L'esprit de cette compétition reste présent, avec le double mixte qui suivra la compétition de Raffa Volo ?
En Ardèche,  nous faisons selon notre sensibilité et toujours dans le sens de l'ouverture et de la rencontre de l'autre. On est conscient d'avoir réalisé des choses novatrices (championnats de France des journalistes par deux fois, dix tournois mixtes, plusieurs stages pour les joueuses chinoises avant leurs championnats du monde). 


Ces organisations ont eu un vrai succès, populaire et culturel et  il est plus aisé pour nous de convaincre des responsables, des partenaires et d'envisager de la communication écrite ou télévisuelle. Ces atouts et la grande confiance qu'on nous témoigne nous permettent de garder le même esprit malgré différentes organisations. 
Nous gardons la possibilité aux participants de jouer en mixte à la lyonnaise au Cros de Géorand, en inventant le premier Trophée de la nouvelle région Auvergne Rhônes Alpes, ce qui n'est pas pour déplaire a Laurent Wauqiez, qui en est le nouveau président.
 
Trois pratiques du jeu de boules seront possibles sur cette semaine ardéchoise. Leurs convergences sont elles plus profitables que leurs différences ?
Oui, en une semaine, chacun pourra passer d'une boule a l'autre, comme l'on pourra goûter chaque jour un bon plat ou un vin venu de différentes régions. Il y a longtemps en Ardèche qu'on pratique les trois boules, la féminité et l'internationalisme. Nous ferons tout ce qu'on peut faire pour rester novateurs. 


On rajoutera même très bientôt la boule anglaise car la Grande Bretagne est toute proche et mon expérience en Chine me permet d'affirmer que les anglophones sont mieux organisés que nous. En Chine, la Lawn Bowl se pratique de plus en plus et je constate que les chinois qui pratiquent la Lawn Bowl sont celles et ceux qui ont fait les beaux jours des boules en Chine. 
On doit pouvoir apprendre du monde anglophone, de son sens de l'approche et de leurs façons de gagner du terrain... quand on pense comment la boule anglaise est répandue dans le monde ! Je me demande soudainement : peux-t'on prétendre aller aux Jeux Olympiques sans la boule anglaise ?

Photos : Worldbowls.comusbf.us.

En savoir plus :

Découvrez la Raffa Volo en août en Ardèche sur ffsb.fr.

La plaquette de l'événement à partir de ce lien.

La Fédération Américaine de Boules sur usbf.us.

Livermore et son "Campo di Bocce" en vidéo sur Campodibocce.com.

Découvrir la Lawn Bowls sur worldbowls.com.

Bernard Champey, le "Boule Trotter roule toujours pour son sport favori" sur cubacoop.org



Info régionale

Régions :

Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales