http://www.ffsb.fr/page.php?P=fo/public/front/instance/index

Partenaires
   

Boutique

Actualité

Emmanuel Bilon : "Jouer à fond dès la première partie"
le 07-01-2016
par Christophe Campiglia
Ce week-end verra la 35ème édition du Challenge Charles Béraudier, organisé par Lyon Sport Métropole (ex ASCUL). Un plateau exceptionnel est attendu au boulodrome du Galsem à Lyon. La victoire sera, cette année encore, difficile à aller chercher. Emmanuel Bilon, sélectionneur national, a emporté à quatre reprises le tournoi international. Il se livre à l'avant veille de la compétition.


Tu as gagné le "Béraudier" à quatre reprises (1995 avec la France, 1999 avec Saint-Priest, 2002 et 2006 avec Montpellier). Quels souvenirs en gardes tu aujourd'hui ?
Je me souviens de l'année 1995 : c'était l'année où nous avons été champions du Monde avec Gérard Condro (au Canada). On avait attaqué avec le Béraudier et enchaîné. Comme je dis souvent, à cette période, on avait une confiance sans faille. On jouait en sachant qu'on allait être au bout. C'est rare dans une carrière mais il y a des moments comme cela. Sept mois plus tard, nous étions champions du Monde. Je me rappelle d'une grosse finale, l'adversaire je ne sais plus, peut être les Slovènes.

A contrario, en 2006, on ne pensait pas gagner du tout, surtout que je jouais avec Bruno Perras, qui était en Italie. C'est d'ailleurs de ce moment que la sélection nationale italienne n'a plus voulu venir disputer la compétition et que ne viennent que des formations de club. A l'époque, les sélections du Béraudier étaient un peu libres : tout le monde nous avait donné l'autorisation de joueur ensemble, Nous n'étions pas forcément dans une forme éblouissante, évoluions dans deux clubs différents, mais nous l'avions emporté !

Médaille de bronze pour le Maroc en 2013 en Argentine

Le Maroc fait l'actualité avec la trilogie des championnats du Monde (2015 jeunes, 2016 féminines, 2017 seniors), une équipe redoutable lors des Mondiaux et une présence cette année au Béraudier ?
Je pense sincèrement qu'elle ne va pas dépareiller dans le plateau. Je les connais bien, tous évolue en France : Kamel Chennane est à Paris, Karim Bouhoud est du côté de la Haute Savoie et Mohamed Hassissi, tout le monde le connait : il a le niveau pour joueur en première division. S'il joue moins désormais, on s'est vite rappelé au dernier championnat du Monde de quoi il était capable (le Maroc a été médaillé de bronze en double en Argentine en 2013).  Je ne me fais pas de soucis pour eux. Après, le Béraudier reste unique : tu peux être la meilleure équipe du monde et ne pas passer le stade des poules.


Le plateau est cette année exceptionnel : comment évalues tu le Béraudier face aux autres rendez-vous internationaux ?
Par rapport à un Mondial, sincèrement je pense que le Béraudier est plus dur. Cette année, il y aura Carlo Ballabène, Davor Janzic, Luigi Grattapaglia, notre équipe de France, le Maroc et toutes les meilleures équipes françaises, dont le niveau est supérieur à la plupart des gens qui jouent au championnat du Monde. Si le niveau y a augmenté, les équipes de première division, qui ont en plus l'habitude de jouer ensemble, sont au dessus.

Du coup, de la première partie à la finale, il faut jouer à fond. Lors d'un championnat du Monde, tu peux te permettre de ne pas être à fond dès les premières parties.

Le Béraudier, le championnat d'Europe en 2016 et le Mondial Seniors en 2017 ? Comment tout cela s'articule ?
A chaque fin de championnat du Monde, on prépare à nouveau le suivant. Le championnat d'Europe est important, mais c'est là où on peut essayer quelques joueurs, comme lors des dernières années où se sont intégrés de nouveaux sélectionnés. Il sera forcément une préparation pour le championnat du Monde.

Le Béraudier, c'est la première étape d'un nouveau cycle de deux années qui nous conduira jusqu'à Casablanca en 2017.


En savoir plus :

Le Béraudier en direct sur Sport Boules DIFFUSION .

Le palmarès du Béraudier sur Bocceinvolo .

Le curriculum d'Emmanuel Bilon sur Bocceinvolo .

Le site de la Fédération Royale Marocaine de Boules à partir de ce lien.

Médaille de bronze en 2013 pour le Maroc sur boulistemaroc .



Info régionale

Régions :

Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales