En cas de problème d'affichage, actualisez votre page :
CTRL + F5


Trouver un club

Agenda




Partenaires
   
Actualité

Rijeka 2015 : dénouement en or pour la France
le 28-09-2015
par Anne-pascale Delisle

Le Mondial Seniors s'est terminé de la plus belle des manières pour la France, samedi soir en Croatie. L'équipe de France décroche l'or en tir de précision et tir progressif, les deux finales où elle était présente. La Slovénie s'impose dans les épreuves du combiné et du simple. L'Italie conserve son titre en double et la Croatie en fait de même en tir rapide en double.

 

 

Grégory Chirat et Guillaume Abelfo en or

 

Le premier à entrer en piste pour les bleus était Grégory Chirat, dans la finale du tir de précision. Une finale cosmopolite où l'on retrouvait l'Italien Luigi Grattapaglia, champion d'Europe en titre, le chinois Wentao Suo et le libanais Bascir El Hariri. L'épreuve a été fabuleuse à chacun de ses tours et la finale n'a pas dérogé à la règle. Tirant en seconde position derrière Bascir El Hariri, une des révélations du championnat, Grégory Chirat a fait la course en tête tout au long de l'épreuve. Il connait son premier échec à la cible 7 (pour trois points) et pointe à 29 points après avoir validé la cible 10. Seul l'italien (à 24 points) peut encore le rejoindre, d'autant plus que le français échoue à l'ultime cible, d'un rien à droite. Mais Luigi Grattapaglia rate à son tour. La France emporte sa première médaille d'or !

 

En clôture du championnat, Guillaume Abelfo défiait le croate Leo Brnic sur ses terres. Le spécialiste du tir progressif a en effet découvert les boules et poursuivi sa formation au BK Vargon, le club de Rijeka. Dans une ambiance extraordinaire, le français ne s'est pas affolé quand le croate, poussé par son public, a compté deux boules d'avance après une minute de course (8 à 10). Une minute plus tard, c'est le français qui pointait à +2 (18 à 16). A trois minutes de course, avantage tricolore à 26 frappes contre 25 mais le croate égalisait alors qu'il restait 1'37 à courir. Mais Leo Brnic ratait juste derrière ! Mieux physiquement, Guillaume Abelfo tirait en tête et faisait un sans faute jusqu'à la fin des cinq minutes de course. Il s'imposait par 45/50 à 44/50 !

 

 

Simple et combiné à la Slovénie

 

Comme en 2013 en Argentine, la Slovénie s'impose dans les épreuves du simple et du combiné. Dans l'épreuve du simple, Jure Kozjek réalise une énorme performance en réalisant le triplé. Victorieux lors des trois derniers mondiaux, il est le premier joueur à réaliser cette énorme performance ! Il a également été champion d'Europe en 2014 à Koper, sur ses terres. Mené lors des trois premières mènes de la finale par le Croate Ante Grancic (2/0, 2/1, 3/1), il profite d'une mène sans de son adversaire pour marquer quatre points (3/5). Il ne sera plus rejoint (3/6, 3/8, 5/8, 5/10, 6/10, 6/13).

 

En combiné, Dejan Tonejc aura été monsieur +1. Parfois malmené au cours de la compétition (15 à 19 face à Eric Lotto - Monaco - en huitième de finale et 4 à 11 face à Dino Mikolc - Australie - en demi-finale), le slovène s'est toujours battu, sans jamais renoncer, pour finir à un point devant son adversaire. A l'image du quart de finale contre Anthony Percherancier, emporté 25 à 24 dans une revanche de la finale du Mondial 2013. Sa finale aura été plus sereine face au Monténégrin Miroslav Petkovic. Devant à l'issue de la seconde mène (3/3, 7/4), le champion du monde en titre se fait égaliser à la troisième mène (8/8) mais reprend les devants à mi-course (11/9). Il accentuera son avance pour terminer à quatre longueurs de son adversaire (14/11, 17/13, 19/17, 24/20).

 

 

Italie et Croatie conservent également leur titre

 

En double, l'Italie conserve son titre face à la Croatie, avec Emmanuel Bruzzone et Luigi Grattapaglia. Malmenés en début de partie par Ante Grancic et Nenad Tadic, les transalpins s'en remettent à deux annulations de "Gigi" pour rester en course (0/4, 1/4, 1/4, 1/4). Luigi Grattapaglia ne rate plus rien et c'est la Croatie qui doit défendre à deux reprises, sans réussir à freiner les italiens dans leur progression (3/4, 3/4, 6/4, 8/4, 9/4, 10/4, 10/4). Mais les croates reviennent en course et pointent à moins deux à un peu plus de dix minutes de la fin du temps réglementaire (6/10, 8/10). Les Italiens réussissent alors une passe extraordinaire, à six sur six, un carreau ! L'ultime frappe d'Emmanuel Bruzzone ruine les espoirs de retour des locaux (8/11). L'Italie est sacrée deux mènes plus tard (8/11, 8/12).

 

 

En fin de matinée, la Croatie emmenée par Leo Brnic et Marino Milicevic avaient offert un premier titre au pays organisateur, en dominant dans l'épreuve du tir rapide en double le relais italien. Une victoire acquise à 57/61 contre 52/59, dans une ambiance survoltée. Comme dans les trois épreuves précitées, le pays sacré en 2013 en Argentine conserve son titre !

 

Première place mondiale pour la France

 

Avec ce résultat, la France termine à la première place mondiale (33 nations / cinq continents) au classement de la Fédération Internationale, à égalité de médailles avec la Slovénie (deux médailles d'or en simple et combiné et deux médailles de bronze en tir progressif et tir rapide en double). 11 pays, soit un tiers des nations présentes, ont été médaillés lors de ce championnat du Monde.

 

Dans un contexte de candidature commune du monde des Sports Boules (Pétanque, Sport Boules, Raffa Volo) pour les J.O. de 2024, ces résultats sont un atout supplémentaire, ces deux épreuves étant pressenties pour représenter le Sport Boules si la candidature venait à aboutir.

 

En savoir plus :

 

"Rijeka : samedi et le parcours des bleus" : résultats et de nombreuses photos sur Sport Boules Diffusion.

 

Les résultats officiels sur fiboules.org.

 

Les bleus à la Une sur Boulistenaute.com.



Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales