http://www.ffsb.fr/page.php?P=fo/public/front/instance/index

Partenaires
   

Boutique

Actualité

Nicolas Desies « Le Super 16 est une compétition exceptionnelle »
le 01-12-2014
par Fabien Amar
Le Super 16 fête ses dix ans ! La seconde étape du Super 16 se déroulera les 06 et 07 décembre prochain à Rumilly.
Nicolas Desies, président de l'UMS Sport Boules Montélimar, revient en interview sur la première étape du Super 16, disputée en octobre dernier dans la Drôme.



Nicolas Desies à gauche en compagnie d'Eric Louat, délégué officiel du Super 16.

L'UMS Sport Boules Montélimar a accueilli la première étape de la dixième édition du Super 16 en octobre dernier. Quel bilan tires tu aujourd'hui de cette organisation ?
Nicolas Desies : Etant jeune président et jeune dans les boules, je n'étais pas chaud sur la première proposition que m'avait faite Bernard Chêne : je lui avais alors proposé de me laisser un peu de temps. Nous sommes allés en décembre dernier à Privas, nous avons vu comment les choses s'organisaient. Les dirigeants de Privas nous ont fait le plaisir de venir à Montélimar quinze jours après pour un match de club, contre Aix-les-Bains si je me souviens bien, pour nous faire la présentation de ce qui été avait réalisé, et d'un bilan moral et financier.
Ce rendez-vous m'a convaincu que c'était une entreprise réalisable et j'ai commencé à chercher à convaincre mon comité directeur de se lancer dans cette aventure.

Malgré un peu de réticence au début, le projet a été accepté et nous nous sommes lancés. Nous avions un atout important : le boulodrome sur lequel nous n'avions pas grand chose à faire côté aménagement afin qu'ils soient aux normes.
L'aspect technique n'était donc pas très compliqué à gérer. L'aspect financier a été bouclé avec une subvention de la municipalité et du département. Ces deux piliers nous ont convaincu de nous lancer dans l'aventure.
L'organisation par elle même n'était pas très compliquée, pas bien différente de celle de notre Grand Prix annuel à Pâques. Nous avons organisé différents groupes de travail pour organiser les tâches.

Je pense que ce qui a été plaisant pour les joueurs a été le repas du midi. Il a pu se prendre à l'extérieur du boulodrome. Nous avions un restaurant qui gère également une société de transports : les joueurs ont pu être amenés en car sur le site de restauration, fort agréable d'ailleurs, et être déposé à l'heure au boulodrome pour le début de la compétition.
Nous avons également mis à disposition le club house uniquement pour les joueurs, les invités et l'administration de la compétition.



Les spectateurs accédaient au boulodrome par un autre accès. Cela a été fort apprécié et s'est finalement montré pratique également pour l'organisation.

Au final, cela s'est bien passé, quelques groupes ne sont peut être pas bien planifiés et ont fini sur les genoux mais cela a été transparent pour les joueurs et les spectateurs et c'est l'essentiel : la compétition a été très belle, avec deux belles équipes en finale qui ont offert une prestation de haut niveau.



Montélimar, présent en Elite en Club, fait son retour également au plus haut niveau en traditionnel ! Peux tu nous présenter l'équipe et nous parler de ses objectifs ?
L'équipe est conduite par Patrick Martin, avec Guillaume Sommeillier, Jessy Banchet, Guy Romanet, pointeur de génie, Philippe Robin et Sylvain Biondi.
Ils sont montés en première division après une saison 2013/2014 exceptionnelle. Leur début de saison est plutôt en demi-teinte. Est ce l'adaptation à la première division ? Je suis convaincu que la seconde partie de la saison leur sera plus profitable.

C'est une très belle équipe avec des joueurs qui évoluent également en club pour la plupart (à part Patrick Martin et Guy Romanet) où cela se passe bien. Ils vont reprendre le collier et nous faire quelque chose d'ici la fin de la saison.



Côté objectif, je pense que dans un premier temps c'est le maintien mais ils ne voient pas cela comme un couperet. Ils sont là pour se faire plaisir, pour jouer.
S'ils se maintiennent, cela sera déjà bien, sinon ils recommenceront en seconde division. Leur plaisir, c'est de jouer, de rencontrer de très belles équipes.

Quelles seraient les bonnes raisons d'aller à Rumilly ou de suivre la retransmission de la seconde étape ?
J'ai eu des retours de personnes, qui n'étaient pas forcément des boulistes, qui se sont régalés, qui se sont dit : là c'est du beau jeu, c'est le top du jeu traditionnel. Si on veut voir quelque chose de beau, il faut aller voir un Super 16.
On a des équipes de grande qualité, des joueurs de haut niveau qui ont du « fighting spirit », des parties accrochées : tous les ingrédients pour la production d'un beau jeu. Allez voir un Super 16, c'est quelque chose d'exceptionnel. Si on est à proximité ou si on a un peu de temps, il ne faut pas hésiter à y aller, même si on ne connait pas la boule lyonnaise.

C'est une occasion de voir ce qu'est le haut niveau du Sport Boules.

Le Super 16 a dix ans, quels mots te viennent pour un bon anniversaire ?
Je ne suis pas un ancien du milieu, je n'ai pas connu la première édition, à une époque où je ne connaissais même pas le Sport Boules. Je crois que c'est une compétition qui valorise le Sport Boules, qui met les joueurs dans une position un peu inhabituelle, en dehors des Grands Prix, c'est une sorte de challenge sur cinq dates avec un final à Bellecour.
Je crois que c'est une compétition appréciée des joueurs qui se retrouvent entre eux au plus haut niveau.



C'est une belle réussite et si nous avons été à Montélimar les artisans de la première édition de ses dix ans, bien ma fois, nous en sommes très fiers.

Visitez le site du l'UMS Sport Boules à partir de ce lien.

Suivez le Super 16 de Rumilly les 06 et 07 décembre 2014 en direct sur Sport Boules Diffusion.

Photos : UMS Sport Boules
Interview réalisée par Christophe Campiglia



Info régionale

Régions :

Fédération Française du Sport Boules - Crédits : Stadline - Mentions légales